Les devoirs des administrateurs eu égard à un climat de travail malsain | Un cas pratique


Voici un cas de gouvernance publié sur le site de Julie Garland McLellan* qui illustre les contradictions entre les valeurs énoncées par une école privée et celles qui semblent animer les administrateurs et les parents.

Le cas montre comment un administrateur, nouvellement élu sur un CA d’une école privée, peut se retrouver dans une situation embarrassante impliquant des comportements de harcèlement et de menaces qui affectent la santé mentale et le bien-être des employés.

Cette situation semble se présenter de plus en plus fréquemment dans les institutions d’enseignement qui visent des rendements très (trop !) élevés.

Comment Ignacio peut-il s’y prendre pour bien faire comprendre aux administrateurs de son CA leurs devoirs et leurs obligations légales d’assurer un climat de travail sain, absent d’agression de la part de certains parents ?

Le cas présente, de façon claire, une situation de culture organisationnelle déficiente ; puis, trois experts en gouvernance se prononcent sur le dilemme qui se présente aux administrateurs qui vivent des expériences similaires.

Bonne lecture ! Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

 

Un cas culture organisationnelle déficiente !

 

 drapeau-vicario1

 

Ignacio is an old boy of a private school with a proud sporting tradition. He was invited onto the board last year when a long-serving director retired. The school is well run with a professional principal who has the respect of the staff as well as many of the boys.

The school has worked hard to develop academic excellence and its place in rankings has improved with a greater percentage of boys qualifying for university.

At the last board meeting the CEO was absent. The chairman explained that he had taken stress leave because he couldn’t cope with bullying from some of the parents. Some directors sniggered and the rest looked embarrassed. There were a few comments about ‘needing to grow a backbone’, ‘being a pansy’, and ‘not having the guts to stand up to parents or lead the teams to victory on the field’.

Ignacio was aghast – he asked about the anti-harassment and workplace health and safety policies and was given leave by the chair « to look into ‘covering our backs’ if necessary ».

Ignacio met with the HR manager and discovered the policies were out of date and appeared to have been cut and pasted from the original Department of Education advice without customisation. From his experience running a business Ignacio is aware of the importance of mental health issues in the modern workplace and also of the legal duty of directors to provide a workplace free from bullying and harassment. School staff are all aware of a discrepancy between the stated School values and those of the board and some parents. The HR manager tells him that recent bullying by parents has become more akin to verbal and even physical assault. Staff believe the board will not support them against fee paying parents even though the school is, in theory, a not-for-profit institution.

How can Ignacio help lead his board to an understanding of their duty to provide a safe workplace?

 

Chris’s Answer  …..

 

Julie’s Answer ….

 

Leanne’s Answer ….

*Julie Garland McLellan is a practising non-executive director and board consultant based in Sydney, Australia.

 

Auteur : Gouvernance des entreprises | Jacques Grisé

Ce blogue fait l’inventaire des documents les plus pertinents et récents en gouvernance des entreprises. La sélection des billets, « posts », est le résultat d’une veille assidue des articles de revue, des blogues et sites web dans le domaine de la gouvernance, des publications scientifiques et professionnelles, des études et autres rapports portant sur la gouvernance des sociétés, au Canada et dans d’autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Europe, et en Australie. Chaque jour, je fais un choix parmi l’ensemble des publications récentes et pertinentes et je commente brièvement la publication. L’objectif de ce blogue est d’être la référence en matière de documentation en gouvernance dans le monde francophone, en fournissant au lecteur une mine de renseignements récents (les billets quotidiens) ainsi qu’un outil de recherche simple et facile à utiliser pour répertorier les publications en fonction des catégories les plus pertinentes. Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) du département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D. de la Ivy Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il a été directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de 2006 à 2012. Il est maintenant collaborateur spécial au CAS. Il a été président de l’ordre des administrateurs agréés du Québec de 2015 à 2017. Jacques Grisé a été activement impliqué dans diverses organisations et a été membre de plusieurs comités et conseils d'administration reliés à ses fonctions : Professeur de management de l'Université Laval (depuis 1968), Directeur du département de management (13 ans), Directeur d'ensemble des programmes de premier cycle en administration (6 ans), Maire de la Municipalité de Ste-Pétronille, I.O. (1993-2009), Préfet adjoint de la MRC l’Île d’Orléans (1996-2009). Il est présentement impliqué dans les organismes suivants : membre de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ), membre du Comité des Prix et Distinctions de l'Université Laval. Il préside les organisations suivantes : Société Musique de chambre à Ste-Pétronille Inc. (depuis 1989), Groupe Sommet Inc. (depuis 1986). Jacques Grisé possède également une expérience de 3 ans en gestion internationale, ayant agi comme directeur de projet en Algérie et aux Philippines de 1977-1980 (dans le cadre d'un congé sans solde de l'Université Laval). Il est le Lauréat 2007 du Prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) et Fellow Adm.A. En 2012, il reçoit la distinction Hommage aux Bâtisseurs du CAS. Spécialités : Le professeur Grisé est l'auteur d’une soixantaine d’articles à caractère scientifique ou professionnel. Ses intérêts de recherche touchent principalement la gouvernance des sociétés, les comportements dans les organisations, la gestion des ressources humaines, les stratégies de changement organisationnel, le processus de consultation, le design organisationnel, la gestion de programmes de formation, notamment ceux destinés à des hauts dirigeants et à des membres de conseil d'administration.

One thought on “Les devoirs des administrateurs eu égard à un climat de travail malsain | Un cas pratique”

Qu'en pensez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s