La présidence du conseil d’administration (PCA) | Une fonction essentielle au succès des organisations


J’ai répertorié un article d’Andrew Saunders paru dans Management Today en juin 2014 qui décrit toute l’importance du rôle de leader du président du conseil d’administration (PCA).

Selon l’auteur, les fonctions du PCA sont de plus en plus reconnues, au point où il est souvent plus facile de trouver un PDG qu’un grand leader du conseil. L’article présente la fonction de PCA comme consubstantiel au succès de l’entreprise et montre les caractéristiques-clés de ces grands leaders.

J’ai souvent fait référence à l’importance accrue des présidents de conseil dans mes billets précédents. Cet article va plus loin, et plus en détail, sur ce qui fait le succès d’un bon patron du conseil.

Voici un extrait de cet excellent article que je vous invite à lire.

« The chief executive may get the glory and the salary, but leading the board is an increasingly important role, requiring subtlety, maturity and an iron grip on the agenda »

 

The importance of being a chairman

 

By contrast, the chairman’s role is less obvious and much less well understood. The task of running the board rather than running the company can appear limited and process-heavy, a lot of dull admin to be tackled while the CEO has all the fun.

But there is much more to it than that: a good chairman is at least as important for the long-term prosperity of a business as a good CEO, and often harder to find. How different might the outcome at Manchester United have been if veteran manager Sir Alex Ferguson had not been allowed to pick his own successor?

A strong chairman should influence the decision-making process, if not always its outcome, greatly for the better. And yet, by comparison with the wide-ranging executive authority enjoyed by the CEO, the chairman’s powers are distinctly limited.

‘As chairman you only really have absolute control of two things,’ says Roger Parry, the chairman of MSQ Partners and a former chairman of Johnston Press and Future Publishing, among others. ‘Firstly, you have (or should have) a lot of influence over hire and fire – you pretty much get to decide who is on the board.

‘And the second crucial thing is that, in the board meeting, you can control what is discussed and for how long. Not only the agenda itself, but the amount of time to be spent on each item. A good deal of the agenda is fixed – you have to discuss health and safety, performance against budget, remuneration and so on – but the weight of emphasis can be shifted by the chairman.’

 

GOOD CHAIRMEN

 

Do

Pick NEDs who are sufficiently diverse and strong-minded to challenge the executive directors.

Maintain a five-year perspective. The executive directors are focused on this year, the senior managers on this month. Your job is to take a longer view.

Support chief execs as best you can, know their personal circumstances, priorities and how long they want to stay.

Put your network and wider business experience at the disposal of the board.

Don’t

Dole out non-exec jobs to your old mates.

Get too chummy with CEOs: if you go on family holidays together, it will be much harder to sack them if and when the time comes.

Pull rank on a director in front of their boardroom colleagues.

Ever let the words: ‘This is how we did it when I was the chief executive …’ pass your lips in a board meeting.

Auteur : Gouvernance des entreprises | Jacques Grisé

Ce blogue fait l’inventaire des documents les plus pertinents et récents en gouvernance des entreprises. La sélection des billets, « posts », est le résultat d’une veille assidue des articles de revue, des blogues et sites web dans le domaine de la gouvernance, des publications scientifiques et professionnelles, des études et autres rapports portant sur la gouvernance des sociétés, au Canada et dans d’autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Europe, et en Australie. Chaque jour, je fais un choix parmi l’ensemble des publications récentes et pertinentes et je commente brièvement la publication. L’objectif de ce blogue est d’être la référence en matière de documentation en gouvernance dans le monde francophone, en fournissant au lecteur une mine de renseignements récents (les billets quotidiens) ainsi qu’un outil de recherche simple et facile à utiliser pour répertorier les publications en fonction des catégories les plus pertinentes. Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) du département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D. de la Ivy Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il a été directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de 2006 à 2012. Il est maintenant collaborateur spécial au CAS. Il a été président de l’ordre des administrateurs agréés du Québec de 2015 à 2017. Jacques Grisé a été activement impliqué dans diverses organisations et a été membre de plusieurs comités et conseils d'administration reliés à ses fonctions : Professeur de management de l'Université Laval (depuis 1968), Directeur du département de management (13 ans), Directeur d'ensemble des programmes de premier cycle en administration (6 ans), Maire de la Municipalité de Ste-Pétronille, I.O. (1993-2009), Préfet adjoint de la MRC l’Île d’Orléans (1996-2009). Il est présentement impliqué dans les organismes suivants : membre de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ), membre du Comité des Prix et Distinctions de l'Université Laval. Il préside les organisations suivantes : Société Musique de chambre à Ste-Pétronille Inc. (depuis 1989), Groupe Sommet Inc. (depuis 1986), Coopérative de solidarité de Services à domicile Orléans (depuis 2019) Jacques Grisé possède également une expérience de 3 ans en gestion internationale, ayant agi comme directeur de projet en Algérie et aux Philippines de 1977-1980 (dans le cadre d'un congé sans solde de l'Université Laval). Il est le Lauréat 2007 du Prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) et Fellow Adm.A. En 2012, il reçoit la distinction Hommage aux Bâtisseurs du CAS. En 2019, il reçoit la médaille de l’assemblée nationale. Spécialités : Le professeur Grisé est l'auteur d’une soixantaine d’articles à caractère scientifique ou professionnel. Ses intérêts de recherche touchent principalement la gouvernance des sociétés, les comportements dans les organisations, la gestion des ressources humaines, les stratégies de changement organisationnel, le processus de consultation, le design organisationnel, la gestion de programmes de formation, notamment ceux destinés à des hauts dirigeants et à des membres de conseil d'administration.

Qu'en pensez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.