Il ne faut pas attendre d’être à la retraite pour convoiter des postes sur des conseils d’administration !


Cet article de Avery Blank * publié dans le magazine Forbes le 8 juin 2016, est très court et tout à fait pertinent. Il ne faut pas attendre d’être à la retraite pour s’intéresser à des postes sur des conseils d’administration.

Comme le dit l’auteure, un mandat d’administrateur constitue une stratégie pour faire avancer sa carrière, plutôt qu’un plan de retraite…

On évoque trois étapes pour se démarquer dans sa carrière :

(1) le fait de siéger à un CA démontre que vous possédez du leadership et que vous faites preuve d’un bon jugement ;

(2) Vous contribuez à asseoir votre crédibilité et vous assurez votre visibilité au niveau de votre organisation ;

(3) Vous développez un réseau de contacts qui peut être mis à profit dans votre carrière.

Voici les points qui sont présentés avec un peu plus de détails dans l’article.

Bonne lecture !

 

Being A Board Member Is A Three-Step Strategy For Advancement, Not A Retirement Plan

 

Being a board member is an advancement strategy (Credit: Shutterstock).

 

In response to my How To Get On A Board By 30 article, one reader shared with me that “It’s about time that AARP membership is not required for board service.” She is right. Board membership is not a retirement plan, it is an advancement strategy.  Leveraging the years you have in front of you will help you to achieve your goals and then some. Being a board member is not the endgame, it is just the beginning.

Here are the three ways being a board member helps you to advance.

1. Positions you as a leader and assumes good judgment

When you are a member of a board, you are seen as a leader. You have been elected or appointed to oversee an organization. Someone else or a group of people has selected you to look after the best interest(s) of an organization. This is more than “hey, they like me.” They trust you. They are looking to you to make considered decisions and come to sensible conclusions. When others see you as a leader and having good judgment, they will respect and trust you too.

Having good judgment need not mean falling in line either. Take Facebook board member and venture capitalist Peter Thiel. Thiel admitted that he, independently, has funded lawsuits against news outlet Gawker Media, which goes against Facebook’s values in its users being able to express themselves and freely publish on the platform. Did Thiel exercise good judgment? Facebook COO Sheryl Sandberg said that Thiels’ actions have placed Facebook executives in a difficult position but that he will remain on the board. She suggested that independently-minded board members also make great board members. The question of whether Thiel exercised good judgment ultimately lies with Facebook shareholders who will have their annual stockholder meeting on June 20.

2. Adds credibility and visibility for you and your organization

Being a board member of an organization tells others that you are someone worthwhile knowing. People will reach out to you, wanting to get to know more about you, your career, and your role as a board member.

It also provides you with another outlet to become known. No longer are you just associated with the entity for whom you work, but you now are connected with another organization. Your name will become known in other circles. So, too, will your board membership help the company with which you currently work. Along with your name will be your affiliation. What is good for you is good for your company, as well. (If you work for an organization, review your organization’s Code of Conduct as many organizations will require approval by the conflicts committee before accepting a board appointment.)

This is critical for those, particularly women, who find it difficult to self-promote or advocate for themselves. Being a board member is a way for your accomplishment to do the talking for you.

 3. Develops connections that can be leveraged

You get more exposure to people and opportunities when you are a board member. Once you are a member of a board, it is not uncommon to start receiving invitations to sit on other boards. As a board member, you are a member of a club of individuals that have already been vetted (to a certain degree). It becomes easier and quicker to assume roles on other boards when you have one under your belt.

I hear many executives say that when they retire, they will sit on a board or two. Imagine the possibilities if they had assumed board memberships years or decades before retirement. Do not wait until you are at the end of your career to become a board member. Leverage your skills and expertise to find the right board opportunity now. The opportunities can be exponential.

_________________________

*Avery Blank is a millennial lawyer, strategist, and women’s advocate who holds seats on boards and councils.

Auteur : Gouvernance des entreprises | Jacques Grisé

Ce blogue fait l’inventaire des documents les plus pertinents et récents en gouvernance des entreprises. La sélection des billets, « posts », est le résultat d’une veille assidue des articles de revue, des blogues et sites web dans le domaine de la gouvernance, des publications scientifiques et professionnelles, des études et autres rapports portant sur la gouvernance des sociétés, au Canada et dans d’autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Europe, et en Australie. Chaque jour, je fais un choix parmi l’ensemble des publications récentes et pertinentes et je commente brièvement la publication. L’objectif de ce blogue est d’être la référence en matière de documentation en gouvernance dans le monde francophone, en fournissant au lecteur une mine de renseignements récents (les billets quotidiens) ainsi qu’un outil de recherche simple et facile à utiliser pour répertorier les publications en fonction des catégories les plus pertinentes. Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) du département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D. de la Ivy Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il a été directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de 2006 à 2012. Il est maintenant collaborateur spécial au CAS. Il a été président de l’ordre des administrateurs agréés du Québec de 2015 à 2017. Jacques Grisé a été activement impliqué dans diverses organisations et a été membre de plusieurs comités et conseils d'administration reliés à ses fonctions : Professeur de management de l'Université Laval (depuis 1968), Directeur du département de management (13 ans), Directeur d'ensemble des programmes de premier cycle en administration (6 ans), Maire de la Municipalité de Ste-Pétronille, I.O. (1993-2009), Préfet adjoint de la MRC l’Île d’Orléans (1996-2009). Il est présentement impliqué dans les organismes suivants : membre de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ), membre du Comité des Prix et Distinctions de l'Université Laval. Il préside les organisations suivantes : Société Musique de chambre à Ste-Pétronille Inc. (depuis 1989), Groupe Sommet Inc. (depuis 1986). Jacques Grisé possède également une expérience de 3 ans en gestion internationale, ayant agi comme directeur de projet en Algérie et aux Philippines de 1977-1980 (dans le cadre d'un congé sans solde de l'Université Laval). Il est le Lauréat 2007 du Prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) et Fellow Adm.A. En 2012, il reçoit la distinction Hommage aux Bâtisseurs du CAS. Spécialités : Le professeur Grisé est l'auteur d’une soixantaine d’articles à caractère scientifique ou professionnel. Ses intérêts de recherche touchent principalement la gouvernance des sociétés, les comportements dans les organisations, la gestion des ressources humaines, les stratégies de changement organisationnel, le processus de consultation, le design organisationnel, la gestion de programmes de formation, notamment ceux destinés à des hauts dirigeants et à des membres de conseil d'administration.

One thought on “Il ne faut pas attendre d’être à la retraite pour convoiter des postes sur des conseils d’administration !”

Qu'en pensez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s