Pourquoi un C.A. a-t-il besoin d’administrateurs externes … et indépendants ? | En rappel


Aujourd’hui, je vous recommande cette brève lecture dominicale sur les bénéfices à retirer d’un conseil composé, en tout ou en partie, d’administrateurs externes, mais … indépendants.

L’article est récemment paru sur le blogue de * un spécialiste des questions de gouvernance. Nous avons déjà publié un article de cet auteur sur notre blogue il y a un an.

Selon nous, l’admission d’administrateurs externes au sein du conseil est l’une des actions les plus profitables pour tous les types d’entreprises, qu’elles soient, cotées, privées, PME, familiales, coopératives, gouvernementales, ou à but non lucratif.

Selon votre expérience, quels sont les autres avantages qui vous paraissent importants ? Pouvez-vous faire un témoignage en faveur d’un conseil composé uniquement d’administrateurs externes ? Je serais heureux de publier un recueil de bonnes pratiques à ce sujet.

Voici trois autres billets publiés sur mon blogue au cours des dernières années.

Contribution des administrateurs externes à la vision des entreprises

Les bénéfices reliés à la nomination d’administrateurs externes au sein d’une PME

Un argumentaire en faveur du choix d’administrateurs externes au C.A.

Bonne lecture. J’attends vos commentaires !

Why Your Board Needs Outside Directors

Boards without outside directors do not make objective decisions. Boards need outside directors to see all sides of a problem and find the best solution. Outside directors bring incredible value with their “fresh eyes.”369

I believe boards that have not brought somebody new to the organization in the last one to two years run the risk of stalling the growth of the company.

Public companies are obligated to have outside directors, but private and family businesses are not. The Wall Street Journal states: “In US public companies, outside directors make up 66% of all boards and 72% of S&P 500 company boards.”

7 Benefits of Outside Directors:

  1. Unbiased advice: Their advice is not tainted by the existing boards views and politics.
  2. Different perspective than insiders: A CEO needs different views and perspectives to problems that only outsiders can bring. This is especially true for a family business.
  3. Objective: Outsiders have been there and done that and can add the objective advice that boards need to distinguish crises and normal situations.
  4. New skills: New board members skills and experiences bring a different view to problems and discussions.
  5. Credibility: It sends the message that you are a serious organization. This can help with negotiating new financing, selling the company or an IPO.
  6. New resources and contacts: Outside directors bring a whole new set of contacts and connections that can be leveraged. Contact introductions include customers, suppliers, and bankers.
  7. On your side: Outside directors are on management’s side and will give opinions and advice that the company’s lawyers, accountants and bankers cannot give.

I was chairman, CEO and board director of SafeData, a data backup and recovery company. Our premium service offering was cloud-based high availability. High availability is data replication from one server to another.

We had an exceptional outside director who benefited us in all 7 areas. We spoke with him daily. He made the difference in our growth and successful sale of the company.

______________________________

** Outside Director | Interim CEO | CEO | Growth Strategist | Technology | Industrial | CEO Coach & Advisor

Auteur : Gouvernance des entreprises | Jacques Grisé

Ce blogue fait l’inventaire des documents les plus pertinents et récents en gouvernance des entreprises. La sélection des billets, « posts », est le résultat d’une veille assidue des articles de revue, des blogues et sites web dans le domaine de la gouvernance, des publications scientifiques et professionnelles, des études et autres rapports portant sur la gouvernance des sociétés, au Canada et dans d’autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Europe, et en Australie. Chaque jour, je fais un choix parmi l’ensemble des publications récentes et pertinentes et je commente brièvement la publication. L’objectif de ce blogue est d’être la référence en matière de documentation en gouvernance dans le monde francophone, en fournissant au lecteur une mine de renseignements récents (les billets quotidiens) ainsi qu’un outil de recherche simple et facile à utiliser pour répertorier les publications en fonction des catégories les plus pertinentes. Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) du département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D. de la Ivy Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il a été directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de 2006 à 2012. Il est maintenant collaborateur spécial au CAS. Il a été président de l’ordre des administrateurs agréés du Québec de 2015 à 2017. Jacques Grisé a été activement impliqué dans diverses organisations et a été membre de plusieurs comités et conseils d'administration reliés à ses fonctions : Professeur de management de l'Université Laval (depuis 1968), Directeur du département de management (13 ans), Directeur d'ensemble des programmes de premier cycle en administration (6 ans), Maire de la Municipalité de Ste-Pétronille, I.O. (1993-2009), Préfet adjoint de la MRC l’Île d’Orléans (1996-2009). Il est présentement impliqué dans les organismes suivants : membre de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ), membre du Comité des Prix et Distinctions de l'Université Laval. Il préside les organisations suivantes : Société Musique de chambre à Ste-Pétronille Inc. (depuis 1989), Groupe Sommet Inc. (depuis 1986), Coopérative de solidarité de Services à domicile Orléans (depuis 2019) Jacques Grisé possède également une expérience de 3 ans en gestion internationale, ayant agi comme directeur de projet en Algérie et aux Philippines de 1977-1980 (dans le cadre d'un congé sans solde de l'Université Laval). Il est le Lauréat 2007 du Prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) et Fellow Adm.A. En 2012, il reçoit la distinction Hommage aux Bâtisseurs du CAS. En 2019, il reçoit la médaille de l’assemblée nationale. Spécialités : Le professeur Grisé est l'auteur d’une soixantaine d’articles à caractère scientifique ou professionnel. Ses intérêts de recherche touchent principalement la gouvernance des sociétés, les comportements dans les organisations, la gestion des ressources humaines, les stratégies de changement organisationnel, le processus de consultation, le design organisationnel, la gestion de programmes de formation, notamment ceux destinés à des hauts dirigeants et à des membres de conseil d'administration.

Une réflexion sur “Pourquoi un C.A. a-t-il besoin d’administrateurs externes … et indépendants ? | En rappel”

Qu'en pensez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueueurs aiment cette page :