L’attention portée par les investisseurs à la gouvernance d’entreprise


Voici un article intéressant publié par Peter Iliev* (Pennsylvania State University), Jonathan Kalodimos (Oregon State University) et Michelle Lowry (Drexel University) sur le site de Harvard Law School on Corporate Governance.

On note depuis plusieurs années que la qualité de la gouvernance des grandes entreprises fait de plus en plus l’objet de l’attention des investisseurs institutionnels, plus particulièrement les fonds mutuels.

Les auteurs se posent un ensemble de questions qui mettent en évidence l’attention que les investisseurs accordent à l’examen de la gouvernance des entreprises de leurs portefeuilles.

L’article met l’accent sur trois questions spécifiques :

  1. Les investisseurs font-ils des recherches sur les structures de gouvernance des entreprises de leurs portefeuilles ?
  2. Comment la recherche des investisseurs affecte-t-elle leur comportement de surveillance, par exemple, via le vote des actionnaires ou les désinvestissements ? 
  3. L’attention que portent les investisseurs à la gouvernance des entreprises de leur portefeuille a-t-elle une influence significative sur la conduite des entreprises ?

Les auteurs concluent que les résultats de la recherche sur la gouvernance ont un effet causal à la fois sur le comportement de surveillance des investisseurs et sur les opérations des entreprises. 

Je vous invite à prendre connaissance de ce compte rendu de recherche. Vos commentaires sont les bienvenus.

Bonne lecture !

Investors will have strong incentives to pay attention to the corporate governance structures of their portfolio companies if this attention contributes to better portfolio performance. However, because monitoring firms’ governance is costly, it is possible that investors will find it optimal to limit or even fully delegate such oversight to others. Broadly, the objective of this paper is to examine the extent to which mutual fund investors pay attention to the governance structures of companies in their portfolios, and the ways in which this oversight (or lack thereof) affects the underlying companies.

Investors’ Attention to Corporate Governance, HBLS

Investors’ Attention to Corporate Governance

Corporate Governance Is Essential Before Going Public | Ethical Boardroom

___________________________________

*Peter Iliev est professeur agrégé de finance au Smeal College of Business de l’Université d’État de Pennsylvanie; Jonathan Kalodimos est professeur adjoint de finance à l’Oregon State University College of Business; et Michelle Lowry est professeure dotée de la Banque TD au Collège de commerce LeBow de l’Université Drexel. Cet article est basé sur leur article récent , à paraître dans la Review of Financial Studies . La recherche connexe du programme sur la gouvernance d’entreprise comprend What Matters in Corporate Governance? par Lucian Bebchuk, Alma Cohen et Allen Ferrell.

Robert Dutton donne son point de vue sur la vente de RONA !


Problèmes de gouvernance ?

Je suis certain que plusieurs seront intéressés à connaître la version de Robert Dutton, ex-PDG de RONA, parue dans un livre racontant les dessous de l’affaire. Je vous souhaite une bonne lecture de l’article publié par Michel Girard dans le Journal de Montréal aujourd’hui.
Mettez-vous à la place de Robert Dutton. Se faire mettre à la porte de «son» entreprise après 35 années de loyaux services, dont 20 à titre de président et chef de la direction, c’est à la fois blessant et révoltant.
La blessure est d’autant plus grande lorsque vous découvrez que votre départ avait en fait pour finalité de permettre aux gros actionnaires, dont la Caisse de dépôt et placement, de faire la piastre en vendant l’entreprise à une multinationale américaine.
Farouche défenseur d’un Québec inc. qui protège ses sièges sociaux, l’ancien grand patron de RONA, Robert Dutton, ne voulait rien savoir des offres d’acquisition de Lowe’s.

Inconcevable

Pour lui, il était inconcevable de voir RONA devenir une filiale d’une multinationale étrangère.
Pour les gros fonds institutionnels qui détiennent des blocs d’actions de votre entreprise, il était évident qu’un PDG comme Dutton représentait un obstacle majeur.
C’est le genre de gars capable de déplacer des montagnes pour protéger l’entreprise contre les prédateurs étrangers.

Les dessous de la vente de RONA : l’ex-PDG ne voulait rien savoir des offres de Lowe’s