Quinze (15) astuces d’un CA performant


Aujourd’hui, je vous présente un article de Joanne Desjardins* qui agit comme auteure invitée sur mon blogue.

Elle a produit une synthèse des caractéristiques les plus importantes pour évaluer l’efficacité des conseils d’administration.

Je crois que les quinze éléments retenus sont très utiles pour mieux comprendre les bonnes pratiques des CA.

Bonne lecture !

 

 Quinze (15) astuces d’un CA performant

par

Joanne Desjardins

 

On mesure la performance de nos employés et de notre entreprise. Qu’en est-il de celle du CA ? Évaluez-vous la performance de votre CA ? Les CA performants s’évaluent et mettre en place les mesures requises pour optimiser leur performance et celles des administrateurs. Au surplus, des études démontrent qu’un CA performant a un impact positif sur la performance de l’entreprise.

Quelles sont les caractéristiques d’un CA performant?

Nous décrivons, ci-après, les 15 caractéristiques des CA performants.

Full Spectrum Meeting

  1. Le CA doit rassembler des administrateurs aux compétences, expériences et connaissance présentant un juste équilibre, une diversité et une complémentarité avec celles de la haute direction et contribuant à alimenter la stratégie de l’organisation. Il n’y a pas de nombre idéal d’administrateurs. Cependant, un CA impair, composé de moins de 13 personnes fonctionne généralement mieux.
  2. Le CA assure l’intégration efficace des nouveaux administrateurs pour leur permettre de se familiariser avec leurs fonctions aisément (par ex. : programme d’accueil et d’intégration, coaching, mentorat, etc.).
  3. Les administrateurs sont dédiés et s’engagent à consacrer le temps, les efforts et l’énergie nécessaires pour agir efficacement dans le meilleur intérêt de l’entreprise. Ils partagent les valeurs de l’entreprise.
  4. Le CA désigne un président indépendant, mobilisateur, à l’écoute, qui a la capacité et le courage de concilier les points de vue divergents, de prendre des décisions difficiles et de régler les conflits. Le président gère efficacement les réunions du CA en favorisant un équilibre entre la spontanéité dans les échanges et le les règles de régie interne.
  5. Les rencontres sont programmées à l’avance. Les rencontres sont d’une durée raisonnable et à des intervalles réguliers. Le président du CA et le président de l’entreprise s’entendent sur l’ordre du jour de chaque réunion du CA et priorisent les sujets en fonction de la stratégie de l’entreprise et des risques.
  6. Les administrateurs démontrent une capacité d’écoute, de communication et de persuasion pour pouvoir participer activement et constructivement aux délibérations du CA. Ils ont le courage de poser des questions difficiles.
  7. Le CA ne s’ingère pas dans les opérations de l’entreprise (¨Nose in, fingers out¨).
  8. La haute direction transmet aux administrateurs, en temps opportun, des informations fiables dont l’exhaustivité, la forme et la qualité sont appropriées pour permettre aux administrateurs de remplir adéquatement leurs fonctions.
  9. Le rôle, les responsabilités et les attentes envers les administrateurs, les comités et le CA sont clairement définis. Les administrateurs comprennent les obligations de fiduciaires qui leur incombent et les implications qui en découlent.
  10. Le CA a mis en place une procédure d’évaluation rigoureuse, fiable et confidentielle. Les attentes envers les administrateurs ainsi que les critères d’évaluation sont clairs et connus de tous. En fonction des résultats de l’évaluation, des mesures sont prises pour améliorer l’efficacité du CA et des administrateurs (par ex. : formation, outils, ajustement dans les pratiques, etc.).
  11. Le CA participe activement à la sélection et à l’évaluation du rendement du président de l’entreprise.
  12. Le CA participe à l’élaboration de la stratégie de l’entreprise et approuve le plan stratégique. Une fois approuvé, le CA suit l’état d’avancement du plan stratégique et les risques inhérents.
  13. Un système robuste de gestion des risques a été mis en place et la responsabilité́ de la surveillance des risques relève d’un comité du CA. Les administrateurs connaissent les principaux risques pouvant influencer la réalisation de la stratégie et le plan de mitigation.
  14. Les administrateurs mettent à jour et actualisent leurs compétences et connaissances.
  15. On planifie la relève pour veiller au renouvellement du CA et assurer un équilibre entre les administrateurs expérimentés ayant une connaissance approfondie de l’organisation et les nouveaux, apportant une perspective différente aux problématiques.

___________________________________

Joanne Desjardins, LL.B., MBA, ASC, CRHA* est présidente-fondatrice de Keyboard, une firme spécialisée en stratégie et gouvernance. Elle est également conférencière et bloggeuse en stratégie et en gouvernance. Elle rédige actuellement un livre sur les meilleures pratiques en gouvernance.

<span>%d</span> blogueueurs aiment cette page :