L’efficacité des conseils | Cinq moyens à la disposition des présidents de CA


Voici un article intéressant partagé par Roseanne Landay sur son blogue. Il s’agit d’une synthèse d’un document de recherche de la firme Egon Zhender : Unlocking Great Leadership: How Chairmen Enhance Board Effectiveness.

Dans cet article, on met l’accent sur cinq (5) approches qui peuvent être utilisées par les présidents de conseils d’administration pour améliorer l’efficacité de leurs CA, en trouvant le juste équilibre entre la profitabilité à court terme et la vision à long terme, la surveillance effectuée par le CA et le management, l’expression d’idées diverses et la mise en œuvre d’une stratégie concertée.

Dans sa recherche, Egon Zhender a interrogé plusieurs présidents de conseils ainsi que plusieurs administrateurs indépendants de grandes entreprises multinationales afin d’identifier les meilleures pratiques eu égard à l’efficacité des CA, dans les domaines suivants :

(1)  La surveillance des risques;

(2)  La planification de la relève;

(3)  Les principes de saine gouvernance;

(4)  L’implication dans la stratégie de l’entreprise;

(5)  La culture et la dynamique du conseil.

Vous trouverez ci-dessous une très brève description des résultats de l’étude. Vous pouvez également prendre connaissance du document complet en allant sur le site http//www.egonzehnder.com/files/unlocking_great_leadership.pdf

Bonne lecture !

Board Effectiveness: 5 Best Practices For Achieving Balance

Risk Oversight :

Interviews with independent chairs and directors found that boards are experiencing an increase in the range of risks they must oversee — from financial, operational and reputational risks to risks associated with cybersecurity, sustainability, digital and social media, talent, and innovation. To ensure that risk is regularly addressed by the board, interviewees suggest not only including it on the agenda but also eliciting candid assessments from management, such as by asking the CEO « to articulate clearly the top three things that are going right and three that are not.”

le-conseil-d-administration-et-le-bureau-renouveles

Succession Planning : 

Increased attention to succession planning can improve Board effectiveness. Whereas many boards have an emergency succession plan, they might not have a plan for longer-term succession planning.  In its paper, EgonZhender elaborates in greater detail the following best practices for long-term succession planning: 1) Develop the CEO specification; 2) Assess internal candidates; and, 3) Assess potential external candidates.  The chair of a global insurance company where succession planning is a high priority states: “Succession planning is discussed at every other meeting of the board . . .  and information is shared transparently on the performance of possible successors.”

Good Governance :

Good governance begins with a clear understanding that the board’s role is to oversee the company, not manage it.  In addition, practicing good governance does not end at the board meeting but extends to the structure and functioning of board committees.  In fact, as an interviewee states, “The quality of committee work is more meaningful than the full board meeting. Two-thirds of the total time should be spent in committees and one-third in meetings of the full board.” Adds another, “The chair’s role is to encourage the committees to have candid, substantive discussions and synthesize their conclusions for the full board.”

Strategy Engagement :

Involvement in strategy is a major responsibility for boards. Different from management, independent board directors often can provide a broad, dispasionate perspective. Recent increases in activist shareholders and mergers and acquisitions also require independent directors to have a deep understanding of the company’s strategy and the ability to recognize what will be best for shareholders or, if a nonprofit, constituents. Furthermore, with a good understanding of the company’s long-term strategy, the board can better design its own composition to meet the demands of the future.

Culture & Dynamics :

The board chair sets the tone for the board’s culture and dynamics, the linchpin to an effective board. A culture of trust and openness is necessary for eliciting candid, constructive, diverse dialogue.  Among the ways chairs can develop a healthy atmosphere and productive interactions is to solicit input from independent directors and management prior to developing the board meeting agenda. This can be done through board surveys or one-on-one conversations. However, the chair must be careful not to split the board by creating a preferred group of insiders. Ultimately, says an independent director, the chairman should create an environment which “encourages participation and allows board members to derive meaning, inspiration and satisfaction from their work.”


*Egon Zehnder is the world’s leading privately held executive search and talent management consultancy with more than 400 consultants in 69 offices across 41 countries. The firm provides senior-level executive search, board search and advisory, CEO succession and family business advisory, as well as leadership assessment and development to the world’s most respected organizations. Egon Zehnder’s clients range from the largest corporations to emerging growth companies, family and private-equity controlled entities, government and regulatory bodies, and major educational and cultural organizations.

Auteur : Gouvernance des entreprises | Jacques Grisé

Ce blogue fait l’inventaire des documents les plus pertinents et récents en gouvernance des entreprises. La sélection des billets, « posts », est le résultat d’une veille assidue des articles de revue, des blogues et sites web dans le domaine de la gouvernance, des publications scientifiques et professionnelles, des études et autres rapports portant sur la gouvernance des sociétés, au Canada et dans d’autres pays, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Europe, et en Australie. Chaque jour, je fais un choix parmi l’ensemble des publications récentes et pertinentes et je commente brièvement la publication. L’objectif de ce blogue est d’être la référence en matière de documentation en gouvernance dans le monde francophone, en fournissant au lecteur une mine de renseignements récents (les billets quotidiens) ainsi qu’un outil de recherche simple et facile à utiliser pour répertorier les publications en fonction des catégories les plus pertinentes. Jacques Grisé est professeur titulaire retraité (associé) du département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Il est détenteur d’un Ph.D. de la Ivy Business School (University of Western Ontario), d’une Licence spécialisée en administration des entreprises (Université de Louvain en Belgique) et d’un B.Sc.Comm. (HEC, Montréal). En 1993, il a effectué des études post-doctorales à l’University of South Carolina, Columbia, S.C. dans le cadre du Faculty Development in International Business Program. Il a été directeur des programmes de formation en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de 2006 à 2012. Il est maintenant collaborateur spécial au CAS. Il a été président de l’ordre des administrateurs agréés du Québec de 2015 à 2017. Jacques Grisé a été activement impliqué dans diverses organisations et a été membre de plusieurs comités et conseils d'administration reliés à ses fonctions : Professeur de management de l'Université Laval (depuis 1968), Directeur du département de management (13 ans), Directeur d'ensemble des programmes de premier cycle en administration (6 ans), Maire de la Municipalité de Ste-Pétronille, I.O. (1993-2009), Préfet adjoint de la MRC l’Île d’Orléans (1996-2009). Il est présentement impliqué dans les organismes suivants : membre de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (OAAQ), membre du Comité des Prix et Distinctions de l'Université Laval. Il préside les organisations suivantes : Société Musique de chambre à Ste-Pétronille Inc. (depuis 1989), Groupe Sommet Inc. (depuis 1986), Coopérative de solidarité de Services à domicile Orléans (depuis 2019) Jacques Grisé possède également une expérience de 3 ans en gestion internationale, ayant agi comme directeur de projet en Algérie et aux Philippines de 1977-1980 (dans le cadre d'un congé sans solde de l'Université Laval). Il est le Lauréat 2007 du Prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) et Fellow Adm.A. En 2012, il reçoit la distinction Hommage aux Bâtisseurs du CAS. En 2019, il reçoit la médaille de l’assemblée nationale. Spécialités : Le professeur Grisé est l'auteur d’une soixantaine d’articles à caractère scientifique ou professionnel. Ses intérêts de recherche touchent principalement la gouvernance des sociétés, les comportements dans les organisations, la gestion des ressources humaines, les stratégies de changement organisationnel, le processus de consultation, le design organisationnel, la gestion de programmes de formation, notamment ceux destinés à des hauts dirigeants et à des membres de conseil d'administration.

Une réflexion sur “L’efficacité des conseils | Cinq moyens à la disposition des présidents de CA”

Qu'en pensez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.